Saint-Maur Roller Randonnée au Lac du Der Dimanche 14 avril Le 14 avril a été le premier jour ensoleillé du printemps. Ce qui tombe très bien pour Saint-Maur Roller qui avait prévu une randonnée ce jour-là. Le rendez-vous était au lac du Der en Champagne-Ardenne. Vers 11h30, le groupe est prêt à partir                                                                      et entame le tour du lac en manquant à quelques minutes Nala et                                      sa copine qui retrouveront le groupe dans l’après-midi.  Après une longue hésitation sur le sens à prendre pour faire le tour, les 17 patineurs et 4 cyclistes s’élancent à travers la forêt  et avancent à bonne allure malgré les quelques montées, avant de rejoindre les bords du lac  et de passer sur un pont en fer difficilement pratiquable en roller et surtout très bruyant. Les plus malins ont trouvé le chemin d’à côté dont le bitume permet une glisse facile et silencieuse. Chacun va à son allure, certaines profitent des cuisses de Salomé, Philippe et Arthur les cyclistes, en s’accrochant aux vélos pour se laisser glisser sans effort. Les plus rapides attendent le reste du groupe aux points stratégiques, comme devant les panneaux d’orientation qui ne sont malheureusement pas toujours très clairs. Vers 13 heures SMR a parcouru presque la moitié des 36 kms de la piste qui longe le lac. Il est donc temps de faire une bonne pause pour le repas. Certains préfèrent le confort des tables de pique-nique sous la fraicheur des arbres et s’y installent pour faire chauffer sur la brasérade de Carl, les chorizos portugais. D’autres s’installent au bord de l’eau sur le sable, pour profiter un peu plus du soleil et se croire en vacances. La seconde partie de la balade parait plus difficile pour tout le monde, peut-être que les estomacs sont trop remplis ? A moins que ça ne soit dû à la qualité du sol, qui est quadrillé de rainures de goudron mou à cause de la chaleur, ce qui rend le patinage risqué. Le long de la randonnée huit chutes sans gravité ont été comptabilisées, mais pas de délation sur le site, on ne nommera donc pas Anne, Cécile, Elodie, Flora, Philippe et Valérie ! Malgré le soleil qui tape, les 26 degrés ne se font pas trop sentir grâce au petit vent frais qui accompagne le groupe jusqu’à la fin de la randonnée, à l’office de tourisme. Xavier le trésorier avait promis une glace à l’arrivée, ce qui a sûrement motivé les troupes pour les derniers kilomètres, rendus moins agréables par le nombre de personnes sur la piste. Pour récupérer, chacun déguste se glace en comparant les couleurs prises lors de la journée avant de prendre la route du retour.