Saint-Maur Roller Accueil Vie du club Le club Calendrier Galerie photo Vidéos Liens Revue de presse
La Randonnée des 8 villages, à 8 roues      Dimanche 9 mars 2014, à St Maur
Mais avant le 9 mars:   le témoignage à froid de nos exploratrices confrontées à une reconnaissance  parcours hasardeuse     
Pour notre sortie repérage, on ne pourra pas dire qu’on n’a pas mouillé le maillot. Et le reste non plus d’ailleurs ! Vent dans le nez sous une pluie battante qui nous a accompagnées tout au long du parcours, Perrine et moi avons bravé les intempéries. Tête baissée, nous avons fait profil bas pour ne pas nous prendre de plein fouet l’eau qui débordait des gouttières de nos casques de protection…Enfin ce dernier mot est un peu mal à propos.   C’est avec peine que nous entrapercevions nos pauvres patins résignés à subir un lavage express. Ils se rebellaient de temps en temps en chassant sur la chaussée glissante, trouvant la force de nous intimer l’ordre de mettre fin à leur calvaire. Compatissantes, pour les soulager, nous avons marqué quelques pauses nous abritant sous les avancées de toitures pour ne pas être douché. Nos petits doigts frêles et tremblotants profitaient de ces courtes trêves pour stabiloter un tracé approximatif sur nos cartes détrempées.   C’est étrange, nous n’avons croisé aucune âme qui vive le long des bords de Marne habituellement si fréquentés les après-midis dominicaux. Du paysage apocalyptique qui nous enveloppait se dégageaient maisons de retraite, enseignes de pompes funèbres aguichantes et cimetières désolés. À l’affût, toute une présence guettaient les potentiels victimes que nous incarnions.   Mortes de froid mais résolues à vous faire partager notre périple, nous avons puisé tant que faire se peut dans nos dernières ressources pour prendre quelques photo qui résument assez bien notre ressenti du moment. Quoique à bien y réfléchir, on ne ressentait plus grand-chose, anesthésiées comme nous l’étions.   Cette expérience unique nous a fait prendre conscience que nous sommes peu de choses dans ce bas monde et qu’il faudrait peut-être dès lundi –si nous survivions à la crève qui nous attendait- penser à souscrire un Contrat Prévoyance Puis fatalistes, on a imaginé le pire, ne jamais se remettre de cette escapade. En ce moment d’abandon, nos pensées n’allaient pas vers nos familles mais vers nos remarquables membres du bureau épleurés qui allaient entreprendre de faire budgeter une belle gerbe de fleurs en souvenir de 2 braves filles un peu givrées Voilà nous avons accompli notre mission presqu’impossible en nous efforçant de respecter ces 3 mots d’ordre : Personnaliser, Organiser et PREVOIR mais là ……. …..seul Daniel a eu le nez fin !  Signée les 2 rescapées du repérage des 8 villages à 8 roues   Perrine et Caroline
Chapitre 1
Chapitre 2: