Dijon, dimanche 14 juin

 

 

Le week-end du 13 et 14 juin, six représentants de Saint-Maur Roller se sont rendus à Dijon. Non, ce n’est ni pour goûter de la moutarde, ni pour visiter cette jolie ville, mais pour participer à une étape de la FIC.

Le SMR, soucieux de faire des économies par ces temps de crise, a logé, pour une nuit, tous les participants dans le même lit !!! Certains ne s’en sont pas remis.

 

L’open de Dijon se déroule sur 2 km 200 de bitume lisse en ville sur les allées du parc : une grande ligne droite entourée de deux ronds points. La route, totalement fermée à la circulation, est en pente, ce qui demande un effort durant la montée, mais laisse le temps de se “reposer” sur la deuxième moitié du parcours, ça donne le rythme. L’open est une course de 30 km 800, soit 14 tours à faire en un temps maximum d’1 heure ½.

Les premiers départs sont pour la catégorie sénior (18-34 ans) sous le soleil : Audrey, Solène et Perrine

     

commencent leur course et forment dès le départ leur petit  peloton “comme aux entraînements ” pour faire le 1er tour en moins de 6 minutes. Au bout de 7 tours, Perrine se laisse distancer et ne rattrapera plus ses co-équipières. Audrey et Solène gardent le rythme et le peloton pour finir ensemble dans le temps prévu. Les résultats n’offrent pas encore de podiums, mais les trois “touristes” se sont appliquées à bien patiner et à garder un temps régulier de passage. Leurs prochaines courses auront pour but de finir toutes les trois et avec de meilleurs temps.

Un peu plus tard, les vétérans (+ de 35 ans) prennent place sur la ligne de départ sous un temps couvert. Comme toujours, les hommes partent une minute avant les femmes : Xavier prend le départ seul, mais trouve tout de suite un peloton à son niveau avec lequel il roulera pendant 1 heure 02, prenant parfois la tête et se laissant guider à d’autres moments. Christine et Marie-Laurence partent à leur tour et s’accrochent à un peloton féminin pour quelques tours, avant que Marie-Lau ne passe la vitesse supérieure et roule avec une autre femme. Christine ne se laisse pas abattre et après quelques tours moins rapides, rejoint un peloton efficace qui l’emmène jusqu’à sa co-équipière. Après 1h06 de patinage à bonne allure, elles font un sprint et franchissent la ligne d’arrivée ensemble, permettant à Marie-Lau de frôler de peu le podium.

   

 

Après s’être changés dans les voitures (non sans mal pour certain !) et après quelques sucreries dans l’herbe, nos six patineurs admirent sous la pluie, le départ des élites (les meilleurs patineurs nationaux et internationaux) qui font un marathon (42 km). Leur patinage est léger, précis, ils n’ont pas l’air de faire d’effort mais font des pointes à plus de 40 km/h !

 

 

Copyright © 2008, Saint Maur Roller. Tous droits réservés.